Il n'y a que des pas imagines

ENTRE LE VISIBLE ET L'INVISIBLE la création d'un nouvel imaginaire inscrit sur la réalité nocturne. L'égarement entre ces deux notions, le visible et l'invisible provoque l'illisibilité, entre apparition et disparition, le concret, le réel s'efface (repentir), se cache (Ed Rusha), place aux non-dits, aux oubliés, à l'inaperçu. Mais est ce que le visible ne serait pas la nuit, ou le jour et vice versa, l'invisible serait le jour ou la nuit. Le visible c'est aussi ce que l'on entend, ce qui donne à l'invisible la caractéristique de l'indicible. Ce porte-à-faux entre visible et invisible est aussi symbolisé par l'impalpabilité, par une matière, un écrit, un son, de la chair en mouvance du monde réel au monde imaginaire, intangible... irréel...fantasmatique. Du réel de jour, je mets en place un imaginaire inscrit sur la réalité de nuit, pour mettre en exergue les éléments de l'environnement qui s'oublient une fois l'obscurité tombée. Un projet d'installations in situ dans les 10e, 11e et 12ieme arrondissements de Paris, des scènettes urbaines qui transforment chaque passant en comédien en l'invitant à la création d'un nouvel imaginaire, d'une nouvelle dimension urbaine, entre jour et nuit.

  • year:2010